Paul Kroely inaugure son site Mercedes de Metz

Le groupe originaire d’Alsace-Lorraine a inauguré, le 5 décembre 2019, son nouveau site Mercedes de Metz (57). Véritable fleuron du groupe dirigé par Paul Kroely, il devient la référence du programme MAR 2020 de Mercedes-Benz en France.

Inédit, pharaonique, somptueux… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le tout nouveau site offert par le groupe Kroely à Mercedes-Benz France. Ce 5 décembre 2019, Paul Kroely et ses équipes ont organisé l’inauguration d’un tout nouveau vaisseau amiral, à Metz (57), en présence des représentants de la marque, de la Mairie et des clients de la concession. Un point de vente qui se distingue par une caractéristique unique dans l’Hexagone, celle de compter sur le même terrain, un bâtiment dédié aux VP et un autre consacré aux VUL et aux VI, quand les autres logent habituellement toutes les activités sous un seul toit.

Le groupe Kroely a concrètement déménagé son implantation, après avoir fait l’acquisition d’un terrain au cœur de la zone commerciale, située au nord de Metz. Dans ce lieu de concentration des principaux distributeurs automobiles de la ville, il dispose désormais d’une superficie totale de 60 000 m², contre 40 000 m² pour l’ancien emplacement au sud. Moyennant un investissement qui a dépassé la barre des 10 millions d’euros, il a procédé aux travaux qui ont abouti aux deux bâtiments distincts. Le VP s’est installé dans 4 500 m², dont 718 m² de surface d’exposition, 1 049 m² d’atelier mécanique, 1 103 m² de service carrosserie, 110 m² d’aire de lavage et 94 m² d’hôtel de pneumatiques. Les VUL/VI profitent quant à eux de 3 200 m², dont 363 m² de hall.

Deuxième Van ProCenter

Alimentés par de l’énergie verte, chacun des locaux répond surtout aux normes MAR 2020, la dernière norme architecturale instaurée par Mercedes. Pour la deuxième fois donc, un point de vente VUL/VI hexagonal adopte ce standard. Le premier appartenant déjà au groupe alsacien. “Nous devinions que la marque finirait par l’imposer et qu’il serait alors plus coûteux de financer la transformation, explique Paul Kroely, le président. Nous avons donc pris la décision de l’instaurer par anticipation”. Les clients professionnels jouiront donc de la même logique de parcours de consommation que ceux en visite dans la concession VP. A titre d’exemple, là où dans le VP, la présentation des produits et services est assurée par un Star Expert, elle le sera par un Van Expert, dès la rentrée de janvier 2020.

Plus qu’un renforcement des équipes, ce recrutement témoigne de l’avancée du groupe Kroely dans le domaine. Comme le souligne Eric Chanzy, le directeur de la plaque VUL en Lorraine pour le distributeur, le site de Nancy a été le tout premier en France à avoir achevé les quatre étapes de certification Van ProCenter, à Nancy (54), et la labellisation a été accordé également à Metz. A noter qu’en France, 60 % du réseau aura obtenu la certification, à fin 2019, représentant ainsi 75 % des volumes écoulés. “Cela augmente de fait les coûts de distribution VUL et nous savons que la profitabilité devra attendre la deuxième année, admet Eric Chanzy, mais l’avantage reste que tous ces frais sont mesurables et que nous pouvons ajuster les objectifs de vente en fonction”.

85 millions d’euros de CA

Plus qu’aux VUL et VI, la pression sera sur les épaules de toutes les ressources commerciales pour amortir cet investissement majeur. Le groupe entend immatriculer 600 voitures neuves, 283 VUL et 120 véhicules industriels. A ceci s’ajouteront des lots de produits d’occasion, dont 500 voitures à particulier, 110 VUL et 80 VI. Avec la contribution des services divers, le site Mercedes devrait rendre un bilan faisant état d’un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros. Pour mémoire, le groupe aux 17 points de vente en Alsace et Lorraine devrait totaliser un peu moins de 4 000 Mercedes et 200 Smart neuves, 3 000 VO à particulier et 3 000 à marchand, 1 300 VUL neufs et 500 d’occasion, ainsi que 400 VI neufs et 100 d’occasion. Des volumes qui font de Paul Kroely le troisième distributeur de Mercedes en France.

Le terrain de Metz verra un autre projet s’ériger, en 2021. Pour optimiser ses flux, Paul Kroely a pris la décision de construire une usine de reconditionnement des VO. Propriété intégrale du groupe, elle fonctionnera en partie grâce à un accord trouvé avec un autre groupe de distribution qui lui confiera ses véhicules. Le président n’a pas souhaité révéler le nom de ce partenaire. Tout ce que l’on sait est qu’il apportera un volume d’environ 2 000 VO à traiter, en plus des 3 000 unités du groupe Kroely, soit un total de près de 5 000 véhicules, pour une capacité annuelle de 7 000 à 8 000 véhicules. “Nous ne croyons pas en la rentabilité du projet, mais en sa nécessité opérationnelle”, glisse le président.

 

Parution : Gredy Raffin – JournalAuto.com